Vous êtes ici

Désenclaver la RCA, une possibilité grâce à la coopération régionale

Portrait de Nkubito
Soumis par Nkubito le dim, 04/24/2016 - 01:30

 

 

La réactivation des accords de transport entre Bangui et Brazzaville est une bouffée d’oxygène pour l’économie centrafricaine

Le ministre congolais des Transports, Rodrigue Rodolphe Adada, est arrivé ce jeudi 21 avril dans la capitale centrafricaine Bangui où il a entamé avec son homologue centrafricain, Théodore Jousso, des discussions sur les différents accords de coopération entre les deux pays dans le domaine des transports.
La RCA est un pays enclavé que le Congo a toujours aidé en vue d’atténuer ce handicap, a déclaré à la presse Adada avant de souligner de réactiver au grand profit des populations les différents accords de transport entre Brazzaville et Bangui.

Le ministre congolais des Transports a indiqué par ailleurs qu’il était porteur d’un message du Président congolais Denis Sassou Nguesso à son homologue centrafricain Faustin Archange Touadéra.

 

 
© Droits réservés

La RCA, pour ses exportations, dépend du chemin de fer Congo Océan qui relie Brazzaville à Pointe Noire, la ville portuaire du pays où transitent certains biens centrafricains.

La réactivation des accords de transport entre ces deux pays est une bouffée d’oxygène pour l’économie centrafricaine qui ces derniers temps est beaucoup dépendante de l’axe routier Bangui-Garoua Boulaï (Cameroun).

Région: