Vous êtes ici

Le reste du monde

Les crises socio-politiques qui retiennent l'Afrique économiquement en retrait ont atteint un sommet tel que même les continents jadis prospères commencent à ne plus avoir assez de moyens pour faire face aux conséquences générées par les guerres et le terrorisme en provenance de l'Afrique.

Les crises migratoires permanentes, le scandale de vente d'esclaves en 2017 et le terrorisme aussi bien en Afrique centrale, occidentale qu'Orientale  doivent  pousser chacun de nous à rechercher une solution durable et efficace pour mettre fin aux conflits en Afrique.

HUMANITAIRE

https://www.liberation.fr/planete/2018/12/03/centrafrique-la-faim-tue-d-...

Centrafrique : la faim tue d'abord les enfants

Par Maria Malagardis — 3 décembre 2018 à 09:57

Dans l'hôpital pédiatrique de Bangui,en novembre, des mères et leurs enfants atteints de malnutrition sont pris en charge. Photo Michael Zumstein pour Libération

 

  •  

 

Paul Brockmann (MSF): les chiffres des violences sexuelles «en hausse» en RCA

A Bangui, le 25 novembre 2013, des femmes manifestent contre les violences dont elles sont victimes.
© AFP PHOTO / PACOME PABANDJI

http://www.rfi.fr/afrique/20180310-paul-brockmann-msf-chiffres-violences...

Par RFI Publié le 10-03-2018 Modifié le 10-03-2018 à 08:08

 

http://www.journaldebangui.com/article.php?aid=12920

 

Centrafrique : Un panel d’experts réuni à Bangui sur la feuille de route de l’Union Africaine

Par RJDH Centrafrique - 12/09/2017

Quatre pays et organisations sous régionales se sont réunis sur initiatives de l’Union Africaine pour lancer l’équipe de facilitation et de dialogue entre le gouvernement et les groupes armés

 

Noureddine Adam- The leader of SELEKA

Closure of conflict camps tests CAR reconciliation

Etienne Guinot picks up a blue plastic bag, pulls out a dead snake, and holds it up in the air. “If it bites, it will kill you,” he warns, rubbing its rough, spotted skin between his fingers.

In Fondo, a Bangui neighbourhood, the snakes are everywhere these days: hanging in the trees, crawling in the grass, and hiding in large piles of dust and rubble where people’s homes once stood.

The  President of the Central African Republic

Can $2.2 billion buy peace and prosperity in Central African Republic?

Back to scarcity A family from Boeing pack up their belongings 

Before IDPs left M’Poko, NGOs said they wanted to see significant investment in the neighbourhoods of return. The population of PK5, for example, had already grown significantly during the crisis with the arrival of displaced Muslims from elsewhere.

RDC: l’opposition exige la tenue de la présidentielle en novembre

Publié le dim, 24/04/2016 - 18:35 | Modifié le lun, 25/04/2016 - 12:34

Meeting de la Dynamique de l’opposition à Kinshasa, le 24/04/2016.Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Pages