Vous êtes ici

L’opposition RDcongolaise exige la tenue de la présidentielle en novembre-R. OKAPI

Portrait de Nkubito
Soumis par Nkubito le lun, 04/25/2016 - 23:04

RDC: l’opposition exige la tenue de la présidentielle en novembre

Publié le dim, 24/04/2016 - 18:35 | Modifié le lun, 25/04/2016 - 12:34

Meeting de la Dynamique de l’opposition à Kinshasa, le 24/04/2016.Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La Dynamique de l’opposition a tenu son meeting, quoiqu’interdit par le gouvernement provincial,  dimanche 24 avril devant le Stade des Martyrs à Kinshasa. Les intervenants ont donné deux messages à l’assistance: élection présidentielle en novembre 2016 et alternance au pouvoir. Aucun incident n’a été signalé jusqu’à la fin de cette manifestation.

Les différentes interventions des leaders de la Dynamique de l’opposition étaient entrecoupées par des slogans du public, appelant à l’alternance politique en RDC. Ils ont maintes fois cité le nom du président Joseph Kabila, dont le dernier mandat constitutionnel doit expirer en décembre 2016.

Les élections doivent être organisées en novembre et il doit y avoir alternance au pouvoir, ont martelé les intervenants. A cette occasion, ces derniers ont également appelé à plus d’indépendance la Cour constitutionnelle, récemment saisie par la Majorité présidentielle en interprétation notamment de l’article 70 de la constitution qui limite le mandat du chef de l’Etat.

Meeting de la Dynamique de l’opposition à Kinshasa, le 24/04/2016.Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Vital Kamerhe, président de l’Union pour la nation congolaise (UNC), a déclaré :

«Nous disons aux juges de la Cour constitutionnelle, ils sont neuf au total, qu’ils fassent attention, qu’ils ne se substituent pas à l’ensemble du peuple congolais pour donner au président de la République et sa Majorité présidentielle un référendum déguisé. Nous sommes donc venus pour dire au peuple: soyez vigilants! Mettre la pression sur la Cour constitutionnelle, mettre la pression sur le président de la République et sa Majorité présidentielle pour lui dire qu’il n’y a rien qui soit au-dessus de la Constitution, de la volonté du peuple.»

Des partisans des partis politiques assistant au rassemblement de la Dynamique de l’opposition à Kinshasa, le 24/04/2016.Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Ce meeting non autorisé devant la Stade de Martyrs s’est  déroulé sans incident. Seulement, il a perturbé la circulation sur l’avenue de l’Enseignement envahie par les militants de la Dynamique de l’opposition.

Région: